PRÉSENTATION DE L’AEETÉE

L’Association des enseignantes et des enseignants en Techniques d’éducation à l’enfance (AEETÉE) existe depuis 1994. Elle a été créée dans la foulée de la disparition des coordinations provinciales qui regroupaient des représentants de chacun des collèges offrant un même programme collégial.

L’AEETÉE est un organisme à but non lucratif qui a pour objectif de créer un lieu d’échanges pédagogique et politique entre les enseignantes et les enseignants des différents collèges offrant la formation en Techniques d’éducation à l’enfance. Elle a également le mandat de développer des partenariats étroits avec les différents intervenants de la société qui militent et agissent pour le développement harmonieux des services éducatifs à l’enfance. L’Association représente donc le point de vue de ses membres auprès des instances gouvernementales et diverses associations qui gravitent autour du monde de l’enfance au Québec. À ce titre, les représentants bénévoles de l’AEETÉE ont collaboré, depuis plus de 20 ans à la plupart des comités mis sur pied par le Ministère de la Famille et des aînés et le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

En tant qu’enseignants, la qualité des services éducatifs offerts aux enfants de 0-12 ans est au cœur de nos préoccupations. De plus, nous avons une connaissance très poussée des milieux de garde, qu’on parle des CPE, des garderies privées, des services de garde en milieu familial ou des services de garde en milieu scolaire. Notre expertise s’appuie sur une culture de collaboration de longue date avec les différents intervenants du milieu.

Nous avons à cœur la reconnaissance et la promotion de la profession d’éducatrice et d’éducateur à l’enfance et l’une des priorités d’action de l’Association consiste à militer pour que TOUT le personnel éducateur de TOUS les services éducatifs du Québec soit un jour formé, détenteur d’un DEC en TÉE.

Selon nous, le réseau des services éducatifs pour les enfants de 0-12 ans constitue un investissement collectif, éducatif et social qu’il faut développer avec le souci de la qualité des services, celui de l’accessibilité et de la continuité de l’expérience éducative des jeunes enfants du préscolaire et du primaire.

Se donner les moyens de préserver un réseau de qualité pour tous les enfants du Québec et leur famille, tel est l’objectif qui nous tient le plus à cœur.

Adresse postale de l’AEETÉE : AEETÉE, Cégep St-Jérôme, 455 rue Fournier, Casier : 170, Saint-Jérôme (Québec) J7Z 4V2

Adresse courriel de l’AEETÉE : info@aeetee.ca

 

Développement langagier

Renouveler les réflexions sur le soutien du développement langagier

Résumé : Il est reconnu que les effets positifs de la fréquentation d’un service de garde éducatif sur le développement du langage sont observés surtout lorsque la qualité des interactions dans le groupe s’avère élevée ({infobulle title="David Dickinson" content="Ce lien vous mènera à la fiche biographique de ce chercheur de l'Université Yale. (En anglais)"}Dickinson, 2011{/infobulle}). C’est-à-dire que le plus important n’est pas tant, quelle activité est réalisée, mais comment les échanges avec les enfants s’y construisent. L’éducatrice peut notamment y utiliser différentes techniques de soutien sensibles et ajustées aux enfants. Or, les récentes recherches sur le développement professionnel soulignent la difficulté d’amener des changements à ces pratiques (ex. : Markusson-Brown et al.), nouvelles façons d’aborder le développement langagier en petite enfance.

Dans le cadre d’un projet de recherche doctoral, une co-intervention orthophoniste/éducatrice a été mise à l’essai. L’orthophoniste a proposé six rencontres dans leur groupe, suivies de moments de discussions. Ces échanges ont été alimentés grâce à un matériel d’accompagnement, composé de cartes proposant une sélection de techniques de soutien du langage. Ces cartes permettent à l’éducatrice de classer les techniques, selon son aise à les utiliser, selon leur pertinence pour son groupe, selon les objectifs qu’elle souhaite se fixer, etc. Les réflexions issues du projet de recherche sur l’utilisation de ces différentes techniques seront présentées et les utilisations potentielles de ce matériel d’accompagnement seront explorées.

À lire également: Des services de garde, amis de la communication?

Biographie :

Mme Lisandre Bergeron-MorinMadame Lisandre Bergeron-Morin a travaillé durant plusieurs années comme orthophoniste dans les CLSC du Kamouraska. Elle y a développé un grand intérêt pour la collaboration avec les éducatrices en milieux de garde. Depuis 2014, elle a la chance d’approfondir cet intérêt dans le cadre d’un doctorat en éducation à l’Université Laval, sous la direction de Caroline Bouchard et de Christine Hamel. Elle y met à l’essai une modalité de co-intervention orthophoniste/éducatrice en CPE, pour soutenir le développement langagier des enfants en contexte de groupe. Ses études doctorales l’ont également amené à séjourner deux ans en Belgique, où elle a travaillé, avec l’Université de Liège, à développer un outil et une démarche de réflexion pour des enseignantes de maternelle.